Fermer

Le Lotus, pour une ville paysagère, vertueuse et respectueuse

Au sein de l’écoquartier Les Hauts de l’Orne, la résidence Le Lotus est le nouveau programme du groupe Pichet. Authentique démonstrateur de l’engagement du Groupe à construire la ville de demain, ce morceau de ville végétale prendra vie à l’est de Fleury-sur-Orne.

Une ambition énergétique

Convaincu que l’innovation constructive et l’ambition environnementale sont les clés de la qualité de vie et de la ville vertueuse, le groupe Pichet prend le parti d’une architecture durable, respectueuse des hommes et de l’environnement. Fil conducteur de ce programme singulier, la sobriété énergétique a guidé chaque réflexion du Groupe. Dans un souci constant de réduction des gaz à effet de serre, tant pour la construction que pour l’exploitation des bâtiments, le groupe Pichet a conçu Le Lotus dans un objectif de performance E3C1. Intégré au réseau de chaleur urbain, Le Lotus offre également une réduction des coûts énergétiques pour ses résidents. Pensé comme un quartier en dialogue avec son environnement et révélateur de son écosystème, la résidence propose 77 logements dans une implantation en « U ».

En maîtrisant l’étalement pour jouer sur les volumes et les élévations, Le Lotus adopte efficience et sobriété constructive. Le bâtiment alterne entre béton matricé, bardage métallique et vitrages. Facilement recyclables et réutilisables, ces deux derniers matériaux sont particulièrement durables et s’inscrivent dans la démarche qualitative et pérenne du Groupe pour cette résidence. Le bâtiment n’a pas de façade principale ou secondaire, toutes les façades sont traitées avec la même attention. Entre transparence et jeu de matières, le groupe Pichet assume un parti pris architectural moderne et frugal pour donner un sens responsable au regard des enjeux sociétaux et territoriaux qui se jouent à travers l’aménagement.

Un quartier végétal

 

À l’opposé d’un quartier high-tech, le développement urbain du quartier Les Hauts de l’Orne s’inscrit dans une réflexion territoriale plus large qui intègre les grandes orientations de l’agglomération. Le site s’étend sur un plateau agricole de 90 hectares. Ici, le but et la mission du Groupe est de s’intégrer à un quartier qui préserve et respecte les biotopes existants grâce à des approches novatrices du paysage. Il installera durablement les bases d’une nouvelle façon d’habiter sur le territoire de la commune ; et cette reconquête paysagère se fait grâce à la mise en cohérence et à la valorisation des composantes naturelles du site.

 

 

 

Les logements s’intègrent au cœur de 25 hectares de parcs en réseau : le parc des carrières, le cœur du parc, le parc des étangs. Premier écoquartier labellisé de la Communauté urbaine Caen la mer, le site sera doté de sa propre pépinière qui produira pendant 10 ans tous les végétaux de la ZAC. L’implantation en « U » du bâtiment permet de créer des îlots et des percées visuelles. Aménagés en écho à l’écosystème du lieu, les différents espaces sont très largement plantés. Haies végétalisées, jardins privatifs, clairière engazonnée ou toitures terrasses participent à la végétalisation du lieu pour créer un espace paysagé accueillant, lieu de détente et de rencontre. Autant de façons de créer ou recréer des liens entre la ville et les milieux vivants ; et de donner la voix au paysage afin de répondre aux urgences d’une époque.

 

Un cadre privilégié

Ce carré de ville végétale n’est pas seulement porteur d’une dimension environnementale. Ici, l’empreinte du passé néolithique croise celui de la Seconde Guerre mondiale. Pour mettre en avant l’histoire du lieu, une percée visuelle d’est en ouest reprend le tracé archéologique des fouilles réalisées. Une réflexion a également été menée par le Groupe autour de la transparence au niveau du rez-de-chaussée pour respecter le patrimoine du site et valoriser cette identité singulière.

Mettre en œuvre des espaces de vies qui intègrent des surfaces communes (locaux, espaces de jeux et loisirs, espaces verts...), inviter à la rencontre et animer les territoires de vie, voilà l’envie que porte le groupe Pichet dans ce programme. Ce quartier favorise le bien vivre : cheminements piétons, mobilités douces et tramway ou bus à proximité, il est facilement accessible depuis le centre-ville de Caen. Au sein de la résidence, 500 m2 de surface commerciale seront intégrés en pied d’immeuble pour créer un bassin de vie dynamique. Avec Le Lotus, le Groupe a imaginé un projet de vie partagée et exemplaire d’une urbanisation respectueuse.